JULES VERNE

JULES VERNE

miércoles, 21 de junio de 2017

"Le château des étoiles", BD à la Jules Verne

"Le château des étoiles", BD à la Jules Verne
Modifié le 14/06/2017 à 11:31 | Publié le 13/06/2017 à 03:12 - 0



·        
Réfugiés en Bretagne, Séraphin et ses amis sont attaqués dans leur fabuleux vaisseau par de puissants ennemis. | Rue de Sèvres
·         Réagir
·         Lire le journal
Michel Troadec.
Best-seller en trois tomes, vendu à 200000 exemplaires, "Le château des étoiles" réinvente la conquête de l’espace au XIXe siècle.
L’histoire
En 1870, la découverte d’une énergie fabuleuse par un père et ses enfants les entraîne, avec le soutien du roi Louis II de Bavière, à décoller vers la Lune à bord d’un extraordinaire vaisseau. Puissant homme d’État de la Prusse voisine, Bismarck veut s’emparer de l’invention à des fins guerrières. Un excellent méchant… «Il était immense, il boitait, il était machiavélique et cultivé, citait Shakespeare», explique Alex Alice.
Scénariste et dessinateur du Château des étoiles, il mélange, dans cette BD, aventure, histoire, science, conquête de l’espace et merveilleux, sous de splendides aquarelles et encres de calligraphie.
Jules Verne
C’est une épopée digne de Jules Verne qui est proposée ici. «Dans Jules Verne, que j’ai lu jeune, il y a une volonté pédagogique, explique Alex Alice. Et du rêve, de l’aventure. J’aime l’idée d’émerveillement devant le progrès.»
XIXe siècle romantique
Adolescent, Axel Alice a visité, en Bavière, le château néogothique du roi Louis II. L’époque, le personnage, le lac, le château lui sont restés en tête. «J’y suis retourné. J’ai été tout autant fasciné. Ce roi a été jugé fou. Mais il était très en avance sur son temps par bien des côtés. C’était un rêveur passionné qui voulait vivre dans les mythes, l’opéra, la fiction et qui en avait les moyens.»
Conquête spatiale
Jusqu’au début du XXe siècle, on pense que l’espace n’est pas vide, mais rempli d’une substance appelée éther, issue de la propagation de la lumière. Alex Alice s’appuie sur cette hypothèse scientifique plausible au XIXe. «Je trouve cela très poétique. À l’époque, c’était de la science-fiction. On commençait à observer Mars. On y voyait des canaux d’irrigation. On imaginait une civilisation très évoluée.»
Bretagne
L’idée de la série, découpée en quatre épisodes de deux tomes, est de raconter la conquête de l’espace telle qu’elle aurait pu se faire au XIXe. Le tome III, qui vient de sortir, se passe entre Mars et… la Bretagne! C’est dans une île bretonne, chez un grand-père scientifique, que les jeunes Séraphin, Sophie et Hans se sont réfugiés. «Par amour pour la région, mais aussi pour l’atmosphère, la brume, les formations rocheuses, l’Ankou (messager de la mort), les Marie-Morgane (fées)… C’est un récit à la limite du fantastique.»
Le château des étoiles. Éditions Rue de Sèvres. 3 tomes parus.
·         BANDE DESSINÉE



Publicar un comentario