JULES VERNE

JULES VERNE

martes, 10 de mayo de 2016

Peinture de Fogg par Paul Vincent - 1ère partie

 A ma demande, Paul Vincent s'est lancé dans la peinture de la version officielle de Phileas Fogg.
Voici donc un tutoriel intégralement rédigé par Paul. Je vous laisse apprécier...

"Cette figurine comporte 7 pièces d'une belle résine gris clair finement coulée. L'ajustement des éléments ne pose aucune problème mais j'ai pris l'habitude de passer beaucoup de temps sur la préparation de mes figurines afin de ne pas découvrir de mauvaises surprises (plan de joint...) à la peinture. Cette phase passe par une traque minutieuse du plan de joint et le rebouchage de quelques bulles, inévitables au moulage.
Je monte ensuite la pièce intégralement, décor compris, à la SuperGlue et sans tiger, "fainéantise" que seule la résine autorise.
Une fois la pièce correctement préparée, je vaporise une couche fine et uniforme de Citadel Skull White que je double, 24h après, d'une couche de Humbrol n°1 (un gris clair) appliquée au pinceau. Cette dernière facilitera plus tard l'accroche de la peinture à l'huile.

Je commence presque toujours mes figurines par le visage: un visage réussi est source de motivation pour le reste du travail. D'autre part un visage raté se reprend difficilement lorsque les éléments alentour sont déjà peints.
Jules Verne nous dresse un bref portrait de son héros dans les premières pages du Tour du Monde. Notre homme, une quarantaine d'années, a le teint clair et le cheveu blond. C'est ce que j'essaierai de restituer dans ma peinture.
Mon mélange de base se compose de jaune de mars, blanc de titane, garance brune alizarine, terre d'ombre brûlée et bois de rose. J'applique pour commencer un fond assez clair sur l'ensemble du visage, globes oculaires compris, couche que je tire ensuite au maximum avec une pinceau de type "langue de chat". Je dessine ensuite, dans le frais, rides et ridules, d'un trait léger avec un peu de garance brune, puis les éclaircies avec le mélange de départ augmenté de blanc.
Le regard est dessiné orienté et l'échelle permet une bonne restitution du détail des globes oculaires (voir photos).
Pour terminer cette première séance de peinture, je passe un jus de jaune de mars et de terre d'ombre brûlée dans la chevelure. Et pour clore tout à fait, je passe la pièce au four électrique à 55° (résine oblige) et au bout de 50mn, l'aspect mat est très satisfaisant.
Le lendemain, les contrastes ayant été adoucis par le séchage accéléré, j'accentue les éclaircies ici et là au blanc pur, notamment sur le front et les yeux.
Je réalise ensuite la chevelure par application de glacis successifs de jaune de mars + pointe de terre d'ombre brûlée, jaune de mars + blanc et pour terminer, quelques touches de blanc pur.




L'ensemble me satisfait pour l'instant mais des reprises seront, comme toujours, inévitables après peinture du reste de la figurine."  
Publicar un comentario